l'oeil dans le rétro

 

Un coup d’œil dans le rétro

en montagne...
quelques randonnées choisies...    (en construction, des images suivront)



Deux jours hors du temps

Des jeux, un maquillage, la confection d’une coiffe d’indien, une chasse aux trésors,
des repas pris autour d’un feu de bois, une conteuse et des histoires pour trouver le sommeil, des poneys à soigner et à monter et pour terminer un peu de création artistique en nature.
Oui tout cela sur 48h nous l’avons tous vécu… et bien vécu !
Quelle belle expérience que celle là… à revivre !



Creux du Croue

Cette magnifique randonnée nous entraîne au coeur du massif du Noirmont, et surtout nous permet la traversée grandiose du Creux du Croue, ceci dans une ambiance très alpine. Mais avant cela, nous parlons de l'épicéa et découvrons quelques métiers du "bois" où les doigts toujours restent rois.
Le bois de résonance, une bille... c'est quoi ?
Un sanglier...c'est qui ?
Arrivé à la cabane du Carroz nous parlons de la fabrication du vacherin… en dégustons un, accompagné d’un délicieux Viognier… un régal ! 
Côté panorama, le point de vue sur le relief et les alpages jurassiens est somptueux, sans oublier bien sûr les Alpes… si proche ! Outre de magnifiques paysages, cet itinéraire nous fait découvrir quelques aspects de la géologie du Parc jurassien vaudois, nous en parlons avec bonheur.
C’est une longue randonnée, mais vraiment très belle et appréciée.
Merci à vous pour votre intérêt ainsi qu’à Nathalie et Katrin pour avoir partagé cette belle journée avec moi. l
Merci à Manue et Nicolas pour m’avoir accompagné lors cette randonnée.


Land Art  

Aujourd’hui, c’est land art au Pont de Nant. Pour beaucoup, c’est une découverte, mais sans hésitation vous entrez en action, le lieu est magique, pierres, eau, branches, feuilles, la matière ne manque pas, vous vous révélez être d’excellents créateurs, bravo à vous, joyeux aînés de la ville de Genève.



Collège en Hermance…  

80 élèves et enseignants, tous nous cheminons le long de l’Hermance, le terrain est boueux… derrière moi, des exclamations ; « c’est trop pire… c’est Koh Lanta ou quoi ? » Les chaussures de toiles blanches et les sacs à mains de marque sont-ils en adéquation avec le lieu… ? T’avais lu la feuille toi ?
Malgré quelques glissades et «angoisses» ( le portable toujours dans la main ) tout le monde chemine dans la bonne humeur, ça rit, ça chante.
Les différentes activités proposées sur les postes sont : un cairn à édifier au bord de la rivière, de l’orientation, deviner des senteurs au sommet de la tour d’Hermance, dessiner les yeux bandés, et tester son sens de l’équilibre sur une slackline… facile, non ?
L’urgent est de vite rentrer en ville, car ici, pour certain, c’est la « jungle » et c’est tant mieux, car ces souvenirs là... resterons toujours gravé quelque part !


Neige sauvage

Quelle belle journée !
Nous sommes dans le brouillard… il fait froid… le paysage est immaculé de blanc et le vent est bien présent.
Vous êtes là, professeurs et élèves de 4 classes de l’écolint, nous cheminons raquettes aux pieds, il fait frais, mais nous découvrons les charmes de la forêt et repérons des traces et indices animaliers, nous les identifions pour notre plus grand plaisir.
A la sapinière si instructive ou nous goûtons du sirop de bourgeons de sapins, succède un pré ouvert, c'est un pâturage doux et nourricier en été... Juste avant de pique-niquer bien à l’abri dans la salle hors sac, nous testons une tente de survie, ma foi, bien confortable l’après-midi, ce paysage figé avec l'hiver s'anime... 4 classes, et des animations gérées par 5 AMM ( Katrin, Anne-Lise, Catherine, Gildas et moi-même ) parcours de rapidité… de vitesse, luge et initiation à la construction d’igloo, nous permettent, avant de rentrer, de passer de magnifiques moments en plein air.
Un grand merci pour votre bonne humeur !


Glace au col de Porte…  

Aujourd’hui nous allons gravir les pentes du massif de Poêle Chaud et ceci afin de rejoindre en toute quiétude ( quoique !) le Col de Porte. Nous débutons notre randonnée ( qui est placée sous l’égide de « Nature et Découvertes ») du chalet de l’Archette. Après une courte montée, nous voilà plongé dans le vallon du Vuarne calme, sauvage. Il fait relativement froid et sommes pressé de rejoindre au plus vite des pentes au soleil, il nous nargue… n’est pas très loin… se fait désirer, mais le voilà enfin, il nous réchauffe le bout des doigts et nous accompagne jusqu’au col tout en donnant un bel éclairage à une petite harde de chamois, magnifique ! Nous mettons un certain temps à gravir la dernière pente, car elle est entièrement gelée… Après le pique nique pris à l’abri de la bise nous redescendons par les pâturages qui hélas sont à nouveau à l’ombre, mais qui permettent de belles glissades…
Un grand merci à vous, car la journée fût fort belle.  


Les gorges du Chauderon, la Baye et la création éphémère

Aujourd'hui, nous vous accompagnons Virginie et moi, nous sommes placés sous l'égide de Pro Natura et invité par Pascale.
Nous randonnons en land art dans le cadre mystérieux des gorges du Chauderon,
nous laissons gambader notre imagination tout au long de la Baye.
Sur plusieurs "ateliers" nous nous faisons plaisir, nous jouons avec ce que la nature nous offre, nous prenons conscience de la beauté et de la fragilité de la création éphémère, la journée se déroule dans une ambiance sympathique et une belle harmonie s'installe entre jeunes et moins jeunes, que du bonheur !
Merci à vous tous pour ces beaux moments de créations artistiques en nature.


A la Tine de Conflens

C’est d’abord une gorge ponctuée par une jolie cascade, puis c’est vous, dont l’envie est de consacrer une journée à l’animation artistique en nature.
Sous l’égide de « Nature & Découverte » nous allons nous « lâcher » oublier le stress quotidien, aiguiser nos cinq sens et en développer un « sixième » l’intuition.
Cet art, il faut le vivre…
Un grand Merci à vous et à Nicolas de l’intérêt que vous portez à cette activité.
La journée fût belle !


Randonnée en pâturages

Par monts et par vaux, sac à main et talons hauts, vous voilà arrivé en train tout là-haut... vous êtes au col de la Givrine.
Non ! j’exagère les pieds sont quand même couverts de chaussures ou baskets faites de toile, mais quand même... tout à l’heure, hélas, ils seront mouillés.
Oui, nous sommes en montagne !
Vous êtes une centaine d’adolescents à randonner en notre compagnie, cheminant en direction de Saint-Cergue, via la cabane Rochefort et les Fruitières de Nyon.
Nous parlons de calcaire, d’épicéas, d’écologie, tentons une animation artistique en nature… puis juste avant de rejoindre la gare, nous jouons, il y a de beaux éclats de rire et comme le dit si bien Laetitia « vous êtes piquants à l’extérieur, mais tendres dedans » et nous aimons cela ! Un grand Merci à vous et à Corine pour m'avoir convié à cette balade.
Nous avons eu Laetitia, Geneviève et moi beaucoup de plaisir à vous accompagner lors de cette journée.


Mobilité douce

Il pleut…pleut…pleut ce dimanche, mais surprise, vous êtes là, vous... une famille courageuse et téméraire.
Nous sommes à Nyon et fêtons la mobilité. "La Caravane" lieu de rendez-vous, nous accueille en son sein pour un café-croissant bienvenu ( nous devons être les seuls à avoir pu consommer à l’intérieur de celle-ci )
Notre balade sera urbaine et créative, vous êtes motivés et les idées ne manque pas, vive le land art ! 
Les enfants ont froid et nous avons le sentiment, qu’à midi, il fait déjà nuit, alors
nous rentrons à contre cœur, tant pis, l’aventure fût belle !
Un grand Merci à Alexandre du service de la mobilité de Nyon de m’avoir convié à conduire cette activité dans le cadre de cette semaine festive.


Yourte, cairns, boussole et lac

Une yourte, des moutons, des kiwis à perte de vue, un soleil resplendissant, voilà pour le décor. Cinq groupes, cinq postes à trouver, une nature belle et sauvage entre l'Aubonne et le bord de lac, la réserve naturelle qui nous borde est vraiment splendide. Trois goûts à découvrir, une borne à trouver et mesurer, un cairn à construire, des senteurs à deviner et un grelot à faire tintinnabuler, voilà ce qui vous attends, sans oublier, un peu d'expression artistique, entre land art et pictionnary juste avant le repas de midi. Sur la table... mousse de fera, truites lacustres, salade, grillades et comme dessert de la tarte aux pommes et sa crème vanille, que du bonheur !
Un grand merci à Simone et Laetitia pour cette belle collaboration.


Le land art...en course d'école

Etre artiste en nature est une activité qui permet de s’épanouir ou simplement de se détendre. Le plaisir que l’on éprouve à faire soi-même les choses et à être au contact de la nature est souvent plus important que la création d’œuvre proprement dite.
Vous avez su observer, et chercher des formes, des couleurs différentes, et à force d’obstination, est venu le questionnement, l’envie subite de tout connaître, n’est-ce pas là, le principal ?
Ce fut une très belle expérience, entre canal et rivière de La Versoix, vous avez réalisé d'éphémères créations et cela avec intérêt et passion.
Merci pour cette magnifique journée.  


Les empreintes d'animaux... en courses d'école

Nous ne sommes pas dans la jungle, ni dans la savane… mais tout simplement dans la réserve naturelle des Teppes de Verbois.
Nous découvrons un monde plein de vie, là, juste à côté de chez nous. Une foule d’animaux petits et grands laissent des marques bien visible de leurs passages… des empreintes ! Nous apprenons à les reconnaître et nous effectuons un moulage de l’une d’elles ( pas facile avec la sécheresse que nous venons de subir ) mais tout de même, nous en réussissons une…yes ! Nous célébrons également la faune locale par quelques jeux, et le mot de la fin viendra de Damien qui me confiera avoir vu sa première grenouille, que du bonheur ! Quelle belle journée nous avons passé ensemble.


Les 5 sens...en course d'école

Nous l’avons expérimenté avec nos 2 classes d’école enfantine, les enseignantes, Geneviève et moi, par des jeux, de l’observation, tout cela dans la réserve naturelle des Teppes de Verbois.
Les étangs et les mares sont apparemment immobiles, ce sont des eaux dormantes. Est-ce que rien ne s’y passe ? Pas du tout ! L’activité est intense à sa manière et très discrète aussi. il faut aiguiser ses sens et c’est ce que nous avons fait !
Personnellement, en fin de journée, j’ai activé celui de l’ouïe… pour écouter cette jolie remarque d’Eléna : « tu sais, je voulais être princesse, mais ce n’est pas un métier… alors, je veux être maîtresse d’école ! »
Un très grand merci à vous pour cette somptueuse journée !


L'école buissonnière...

Journée printanière que celle-ci ! Une centaine d’enfants, 4 classes, 1 classe par accompagnateur, tout ce petit monde s’éparpille dans les pâturages, l’envie est de se retrouver en fin de matinée au sommet de la Pointe de Miribel. Avec la classe qui m’a été confiée, nous découvrons quelques indices animaliers, nous parlons de l’églantier, de son fruit ( le cynorhodon ) de ces bienfaits, le sorbier des oiseleurs, l’épicéa n’ont plus de secrets pour nous. Nous continuons à grimper et débouchons sur un mont dénudé, mais néanmoins parsemé de calvaires et ce, jusqu’au sommet. La vue est dégagée sur 360°, c’est splendide ! Après le pique-nique que nous prenons près du hameau d’Ajon, les élèves, après le repas nous retrouvent sur 4 animations que nous avons préparées, à savoir : du land art, de l’orientation, de la recherche d’objet insolite en nature et un atelier 5 sens. Des rires, de la joie, les enfants sont comblés. Après une brève descente, faite de glissade, et déjà, il est temps de se quitter. Merci beaucoup pour votre intérêt, votre participation et votre curiosité. Merci également à Anne, Catherine et Boris pour le partage, ainsi qu’à Simone pour l’organisation (N’oublions pas les gens en coulisses… Laetitia et Jean-Marc)


Journée de neige...

Quelle belle journée !
Le brouillard se dissipe et fait place à un paysage immaculé de blanc, c'est la magie du givre qui opère.
Vous êtes 105 ( accompagnants inclus ) de l'école Internationale, nous cheminons raquettes aux pieds, il fait frais, mais nous découvrons les charmes de la forêt et repérons des traces et indices animaliers, nous les identifions pour notre plus grand plaisir.
A la sapinière si instructive succède un pré ouvert, c'est un pâturage doux et nourricier en été, mais pour nous... c'est maintenant ! Car nous pique-niquons.
Ce paysage figé avec l'hiver s'anime... 4 classes, 4 animations gérées par 4 AMM ( Geneviève, Anne-Lise, Jean-Michel et moi-même ) jeux de recherche, d'adresse, de vitesse et d'art en nature, nous permettent, avant de rentrer, de passer de magnifiques moments en plein air.
Un grand merci pour votre bonne humeur !

Le Turet

"La petite entreprise" s'enfonce dans la forêt, le bruit mécanique des raquettes impose un rythme régulier, aujourd'hui, nous partons à la conquête du Turet.
Dans les sous-bois, les roches affleurent, les branches mortes sont abandonnées, nous cheminons dans des clairières en pentes douces, sur le sentier la lumière est belle. Ben tiens... en voilà une rude montée ! nous la grimpons et débouchons sur un mont dénudé, devant nous, le sol s'échappe, c'est le grand vide, nous sommes sur la pente extrême du Turet, quelle vue... nous dominons une bonne partie du bassin lémanique.
Après une brève pause, nous quittons cet endroit empli de quiétude, il fait frais, peu à peu, nous redescendons vers notre point de départ et après quelques rires et discussions, nous nous quittons. C'était un bel après-midi, merci à vous de l'avoir partagé.


La SGF au chalet des Pueys

Ce matin, il fait frais, mais le ciel est d'un bleu lumineux, il fera beau, c'est humide et boueux, les baskets blanches sont bien vite méconnaissables, elles se confondent avec le sol du sentier qui grimpe gentiment à flanc de forêt. Depuis Rathvel, il nous faut une petite heure pour rejoindre le chalet du Creux à l'Ours, ou une délicieuse "soupe aux cailloux" nous est servie, accompagnée; de pain...de vin...tiens ! mais oui, bien sûr... c'est l'heure de l'apéritif !

De là, nous rejoignons le chalet des Pueys en une demi heure. La table est dressée sur la grande terrasse, 3 magnifiques jambons à l'os tournent...et tournent devant le foyer, un buffet de salades, un gratin Dauphinois, ses tartes aux fruits maison, David et son équipe, nous régalent.

En guise de digestif, nous proposons Laetitia et moi une chasse aux trésor. Vous êtes motivés, ça coure... ça trouve des indices...ça triche un petit peu... et ça découvre le trésor ( par hasard ) trop tôt ! Mais grâce à Laetitia, nous avons un trésor de substitution, ce sera votre directeur qu'il vous faudra trouver...sisi !

Belle journée que celle-ci, beaucoup d'entre vous ont pris de belles couleurs, merci Soleil ! ...et merci à vous de votre belle participation.
Merci à Laetitia d'avoir partagé cette organisation avec moi, ainsi qu'à David et son équipe pour le délicieux repas.


La randonnée des « z’élus »   

Cinq jours de randonnées diverses et variées sur le mythique parcours du Glacier-Express. Nous n’utiliserons que les transports publics, quel bonheur !  Oubliés les tracas de la route, vive la liberté !  

Le sentier viticole, les gorges de la Raspille, son « pont » emporté par une crue subite de fendant ; et déjà les jambes sont mises à rude épreuve, aïe… ! Le sentier des Valsers, Zermatt… le Cervin est-il africain ?  Un temps de carte postale, un repas pris sur une terrasse, quelle merveille !  Au milieu de l’après-midi, nous abusons de la crémaillère et montons au Gornergrat ; couronne de 4000 éblouissante !  Dame géologie façonne à merveille son paysage… merci !
  
Les pâturages, rivières, villages et sommets défilent devant la fenêtre ; moment de détente et de découverte. Nous empruntons le train des glaciers ; un apéritif servi au « galop » entraînent des rires car, mise au défi, cette jeune femme le relève. Il s’agit, sur le ton de la plaisanterie, de servir une bouteille de vin dans les 2 minutes sofort ! Eh bien, elle l’a fait, en courant et avec le sourire…très fort !  

Chers hôtes, vous êtes 8…vous utilisez 2 compartiments de 4 personnes tandis que je suis seul… mais bien vite me voilà calé entre 7 contemporains de Savièse ; quelle ambiance, mon verre n’est jamais vide, je suis adopté ; si maintenant je demande la bourgeoisie de la commune, je l’obtiens dans la minute, sans formalité. Quelle belle convivialité… vive le train ! En fin de journée, le car postal nous mène à Vals et, sitôt les bagages déposés, nous nous jetons dans les bains thermaux, flirtons avec des pétales de roses, vocalisons dans la grotte, au grand dam de certains curistes qui ne sont pas là pour rigoler, eux !  Une fois séchés, nous goûtons à une spécialité locale, les capuns. Le voyage, rien de tel pour parfaire ses connaissances culinaires.  

Ce matin, le car postal nous conduit à Flims où nous nous débarrassons de nos bagages. Nous entrons dans le dédale de l’éboulement, nature magnifique, forêt et lacs ont pris leurs places. Nous longeons le Caumasee puis nous nous dirigeons vers l’auberge de Conn, gravissons la plate-forme d’Il Spir… Une vue à couper le souffle, c’est une avancée sur le vide ; en contrebas les gorges du Rhin aux roche claires, unique en Suisse. Après un somptueux pique-nique, le retour s’effectue sur une crête dominant le précipice, quelle vue !  

Dernier jour, déjà … En cheminant en direction du Crestasee, nous découvrons une salle de classe en pleine forêt ; les enfants découvrent la nature dans cet espace fait de rondins superposés, le tout à ciel ouvert ; on y trouve également quelques réalisations artistiques en nature, bel endroit que celui-ci. Le lac est sauvage, bordé de roselières ; on observe une faune lacustre intéressante. Nous déjeunons à l’auberge, vieille bâtisse pleine de charme, qui toise le lac de quelques dizaines de mètres. La quitter, c’est retrouver une petite pluie fine mais bientôt les derniers mètres avant l’arrêt du car postal et, comme par enchantement, nos bagages nous rejoignent… ils nous seront fidèles jusqu’en terre romande.   Chers z’élus, quel plaisir de vous accompagner ces 5 jours ; ce fût une très belle expérience, des rires, de la sérénité, que du bonheur ! Un grand merci pour votre gentillesse et votre générosité.
     

Course d'école à la Glacière de la Genolière.

Nous partons, enfants, professeurs et moi-même, de la gare de Saint-Cergue en direction du chalet de la Fruitière de Nyon. Nous traversons les pâturages, saluons les "Gogans", rendons hommage à l'aspérule de mai pour son délicieux parfum, devisons avec l'épicéa, dénonçons quelques métiers du bois, tout cela pratiquement au pas de course... car la jeunesse pousse derrière.
Le chalet de la Fruitière de Nyon nous permet un ravitaillement en Gruyère d'alpage et saucisson sec... un régal !
Dans l'enclos, ils sont bien plus que 3... les petits cochons.
Un feu de bois, des grillades, un pique-nique, juste avant de plonger (via la cabane Rochefort) sur la glacière de la Genolière. Là, nous "jetons" 2 cordes fixes et ainsi, chaque élève à la possibilité d'ausculter les "entrailles" de la terre...
Nous terminons notre périple à la gare de la Givrine ou le train qui siffle 3 fois...vous transporte dans vos foyers respectifs.
Un grand merci à vous tous, car cette journée fut belle.


Le Walliser Wispile

La journée est maussade, le brouillard persiste comme vous d'ailleurs... car vous n'avez pas renoncé.
De l'envie, il en faut, petite pluie fine, visibilité réduite, l'accompagnateur que je suis, cite le nom des sommets alentour... pour le fun ( si je me trompe, personne n'en saura jamais rien ! )
Par contre la flore est magnifique, les prairies passent par toutes les nuances de vert, la lumière est magique, les gouttes d'eau jouent avec les toiles d'araignées.
Ce "pays" aujourd'hui garde jalousement ses charmes et met au secret ses reliefs, le sommet sera pour la prochaine fois, il est remplacé par un délicieux "café fertig mit rahm" bu dans la charmante auberge près du lac, un délice.
La journée fut belle grâce à votre optimisme et à votre courage, encore un grand merci pour votre gentillesse et votre générosité.


Course d'école aux Rochers de Naye

C'est à la buvette de Jaman que piques-niques et enfants nous attendent.
C'est en longue file indienne que nous descendons le sentier, là, nous nous arrêtons afin d'admirer les tavillons d'un chalet d'alpage, le travail de l'artisan est superbe !
Une forme géométrique tirée au sort et toute la balade pour trouver dans la nature son équivalent en végétal, minéral etc...
Un peu de géologie, un grand cercle, de l'acide et des pierres, pas facile d'imaginer qu'un jour tout cela était sous l'eau.
Un peu plus loin, nous visitons la fromagerie et dégustons le Gruyère de Jaman et les chips d'orties de Laetitia, un délice !
Nous prenons la direction de Caux, même si, entre vaches et veaux sommes pris en étaux... Heureusement elles se font dociles, il n'y a pas de blessé et c'est baigné dans le parfum enivrant des narcisses que vous créez in situ une petite "fresque" faite d'éléments naturels.
Bravo les enfants ! et un grand merci à Laetitia de m'avoir convié à cette agréable journée.


Salon International de la Randonnée à Villars

Pour la troisième année consécutive, je propose une initiation Land Art dans le cadre du Salon et ceci sur la journée.
Réaliser des créations non figuratives, in situ, avec des éléments naturels que la nature nous offre... voilà mon envie.
Enfin, oui enfin, le soleil est là !
Vous êtes plusieurs familles, toutes et tous, petits et grands êtes motivés et c'est donc dans la bonne humeur que cette journée se déroule. Vous créez sur les chemins, au bord et dans la rivière, dans les arbres et ceci avec une soif de découverte et une très belle dose d'inventivité.
Bravo ! et merci de votre participation. Un grand merci également aux organisateurs du Salon.


Le premier avril.... un poisson ?

Non ! Ce n'est pas une farce, la journée est hivernale, 15 cm de neige fraîche, un paysage poudré de blanc attend mes hôtes d'un jour.
Le lapin en chocolat à les pattes posées sur le manteau immaculé...froides les pattounes.
Nous faisons la trace, tout est paisible, calme. Nous parlons de la neige, de sa structure, des bienfaits de son pouvoir isolant pour la faune qui se cache sous ses épaisseurs.
Quelques traces d'animaux identifiées, la voie de fuite d'un lièvre, où l'on mesure des bonds de 2.50 m et plus. C'est un livre ouvert, on y voit la puissance, la profondeur de l'appui dans l'empreinte, je l'imagine, il est là, tapis dans un bosquet, protégé par sa robe dense.
Nous sommes partis de Tanay pour rejoindre, via Prélagine, Le Flon, belle balade s'il en est, surtout dans ces conditions exceptionnelles, pas âme qui vive, que le ouaté de la neige pour compagnon.
Sur le parcours, un petit kir de bourgeons de sapins agrémente agréablement cette randonnée "sauvage" Nous avons bien mérité ces quelques calories avant de rejoindre, par la forêt, sur un petit chemin, le parking du Flon.
La journée fut très belle, un grand merci à vous !


Igloo en famille...

C'est en début d'après-midi, que nous avons rendez-vous à la cabane du Carroz.
Votre envie est de construire un igloo et d'éventuellement, pour quelques personnes, d'y passer la nuit.
La motivation est là, tout le monde veut mener à bien ce projet, cela se voit, se sent, quel magnifique engagement que le votre.
La construction s'est faite dans la gaieté et la convivialité et c'est quand le soleil décline sur l'horizon que nous posons la dernière "pierre" tous très fier et heureux du résultat !


Château d'Oex

Ils sont courageux nos hôtes de ce matin. Après une descente très matinale en luge, les voici prêts à repartir raquettes aux pieds pour rejoindre les Laitalets. Quelques navettes pour rattraper le temps perdu et c'est au pas de course que la montée est amorcée ! Il y a les sportifs et habitués et ceux qui voient la neige pour la première fois...
Du Mexique à Singapour en passant par l'Afrique du sud et Genève, il y a de quoi avoir des discussions fortes intéressantes.
Un apéro sous les épicéas avec un "Mélomane" Genevois et c'est l'heure d'aller déguster les bons "macaronis" du chalet dans un cadre des plus agréable.
La descente se fait à la boussole (à cause du brouillard !) quelques trous à éviter et barrières à franchir, avant d'être de retour à Chateau-d'Oex, où vous récupérez vos bagages et attrapez votre train.
Merci à vous, pour votre enthousiasme et à la bonne humeur qui règne au sein de votre groupe fort sympathique.
Un grand merci à Laetitia de m'avoir convié à cette rando-raquettes ainsi qu'à la précieuse présence de Jean-marc.


Il y en a partout...

...des élèves !
Voici une sortie d'envergure avec 94 élèves et leurs professeurs.
Le matin c'est de l'initiation à la raquette et une dégustation de quelques délices que la nature peut nous offrir.
L'après midi, place aux ateliers ! De la luge par-ci, des jeux par là, un igloo qui se construit et des artistes en herbe qui s'adonnent au Land Art et qui animent la blanche contrée. Quel bonheur que d'entendre tous ces cris et rires à travers la montagne !
J'en connais qui vont bien dormir ce soir...nous aussi d'ailleurs !
Merci à vous Mesdames de m'avoir convié à cette belle journée ! 


Anni...rando raquettes

Nous partons du col du Marchairuz, c'est un but d'excursion apprécié de "nous autres les lémaniques" en mal de montagnes et de belles vues sur les alpes...
Aujourd'hui, nous fêtons les (bip !) de mon hôtesse, son désir est de convier ses amis à une "rando-nature-en-raquettes" suivi d'une fondue à l'auberge.
Nul randonneur ne regrette de suivre le chemin des crêtes en direction du Mont-Tendre, sur la gauche, la Vallée de Joux, à la fois sauvage, isolée et mystérieuse...
Mais les yeux, avant de toucher l'horizon, s'arrêtent sur la crête des vagues de sapins de la forêt du Risoux, vaste, énorme.
En cheminant, les convives offrent un petit gâteau à leurs amie et lui servent un apéritif, l'ambiance est à la fête !
Le chemin de rentrée, qui épouse les creux du terrain doucement ondulés se fait à la lueur des flambeaux.
Quelle belle soirée !
Merci à Geneviève de l'avoir partagée avec moi !


La SGF a la Dent...

Un petit pain au chocolat, un café et hop ! nous montons dans le car. Nous nous rendons au Pont, dans la vallée de Joux, ce "classique" jurassien,  sis au bord du lac, ne manque pas de charme.
De là, notre objectif est de vous accompagner dans l'ascension de la Dent de Vaulion, magnifique promontoire ou la vue est sans égale, depuis le sommet nous percevons 7 lacs...!
Tout au long du parcours nous vous parlons de faune, de sylviculture, de géologie... mais juste avant le sommet, nous avons le plaisir de vous servir un kir au sureau ou au bourgeons de sapins, hummm...un délice !
Après le repas, servi à l'auberge de la Dent de Vaulion, nous savourons la descente qui nous permet de contempler le bassin lémanique, le plateau, et les alpes, un grand bonheur !
Oui, oui ! De retour au car vous êtes bien une petite cinquantaine, tout le monde est là... ouf !
Merci de votre participation et de votre bonne humeur !
Merci à Laetitia et à Vincent d'avoir partager cette journée avec moi !


Chemin aux Loups

Belle journée que celle-ci, le soleil chauffe la terre, elle transpire et parfume l'air ambiant, la journée sera belle.
Nous avons rendez-vous ce matin à la gare de Givrins mes 6 hôtes et moi-même, nous prenons le train en direction de la Cure et descendons à Saint-Cergue.
Les lacets de chaussures bien serrés, nous cheminons en direction du chalet d'alpage des Fruitières de Nyon, les bergers sont là, nous leurs achetons du gruyère d'alpage, il s'avère être délicieux.
Nous mangeons notre pique-nique sur une prairie qui fait face au Léman, aujourd'hui il est majestueux et se laisse admirer dans son entier.
Sa beauté inspire, l'eau, la roche... un trait d'union entre lac et montagne. 
Nous poursuivons notre randonnée en direction de Givrins via Saint-Cergue et le chemin aux Loups, c'est une succession de pâturages, de bois et bosquets, l'ombre y est agréable, désirable...car il fait chaud, il fait soif !
Encore quelques pas et nous retrouvons la halte de Givrins.